Cambridge

J’ai visité Cambridge l’année dernière avec mon époux, au printemps. Nous logions dans la banlieue de Londres et, avant de visiter la capitale, nous avons pris le train aller-retour (2 fois 50 minutes pour un peu moins de 40 euros) en espérant voir le plus de choses possibles en une journée. Nous étions tous les deux néophytes en la matière et franchement, nous avons apprécié de découvrir cette ville en premier : quoi de plus “British” comme ambiance ? Et en plus le romantisme était au RDV car certains arbres étaient déjà en fleur. Je ne suis pas fan d’Harry Potter donc je n’ai pas reconnu le style typique du décor des films, contrairement à mon mari qui lui était aux anges (il paraît que J.K. Rowling aurait rédigé la saga d’Harry Potter dans les cafés de la ville). Nous avons tout visité à pied car non seulement c’est comme ça qu’on préfère découvrir et s’imprégner d’un lieu mais aussi et surtout parce que Cambridge est une petite ville qui se laisse dévoiler en une seule journée. Sinon, une visite approfondie est bien sûr possible. Pourquoi ? Sachez que déjà, il n’y a pas moins de 31 collèges à visiter ! Ces collèges font partie d’une nébuleuse avec comme étoile géante l’université qui est une des premières au monde à avoir été fondée : 1209 ! Et elle serait une des meilleures ! Nous n'avons retenu qu’un seul collège puisque nous n'étions là que pour la journée : the King’s College. J’ai littéralement craqué sur sa chapelle et cela reste mon coup de coeur : un pur joyau gothique posé comme par enchantement sur une pelouse verte, face à une rivière. A l’intérieur, une voûte comme je n'en ai jamais vu. Normal, c’est la plus grande voûte en éventail du monde !

King’s College (Cambridge)

Après s’être restaurés (plutôt sucré, nous avons testé le salon de thé Fitzbillies - testé / approuvé), nous avons apprécié la traversée des ponts, nous retrouvant vite propulsés dans la nature toute verte. D’ailleurs, connaissez-vous l’étymologie de Cambridge ? “Le pont (bridge) de la rivière Cam”. De l’autre côté, on avait une vue magnifique sur les collèges que nous n’avons pas eu le temps de visiter. Cette autre facette de la ville offre un panorama intéressant à ceux qui n’ont qu’une journée devant eux. En discutant avec des étudiants durant leur lunch time (bonne astuce pour parfaire son anglais), nous avons appris qu’on pouvait louer les petites barques voguant sur la rivière ou même se payer une promenade, on se croirait à Venise !

Promenade en bateau sur la rivière Cam

Mais nous, c’était un musée qui nous attendait car on voulait respecter notre To Do List : le FITZWILLIAM MUSEUM. Ma cousine m’avait prévenu : on n’a pas eu le temps de tout voir car il y a plus de 500 000 œuvres à découvrir ! Tant pis, on y a consacré deux heures, c’est déjà ça. Je me suis délectée devant du Véronèse et du Titien, mes deux peintres favoris. Mon mari a préféré les antiquités romaines. Et tout ça, gratuitement ! En sortant, il était temps de rejoindre la gare en passant par des ruelles typiques. On s’est dit qu’on reviendrait.